Produits

Le système PicoLab est un puissant système qui peut contrôler tous les types de représentation pyrotechnique. Le système modulaire PicoLab permet de couvrir une installation de 48 « cues » jusqu’à 1008 « cues ». Tous les « cues » peuvent être raccordés à six allumettes électriques. La résolution du système permet d’activer deux « cues » séparés dans le temps par aussi peu que 0.1 seconde. Ainsi, il est possible d’activer 6048 allumettes électriques en moins de cinq secondes. Ceci est possible pour des distances aussi grandes que 4000 pieds. Le système peut fonctionner avec ou sans l’assistance d’un ordinateur. Cependant, aucun ordinateur n’est requis pour le contrôle du feu d’artifice la journée du spectacle. L’ordinateur est utilisé uniquement pour la conception du spectacle. Une fois que le spectacle a été conçu avec l’ordinateur, la programmation du spectacle est transférée (download) vers la console de mise à feu. Puisqu’il n’y a aucun ordinateur sur le site de mise à feu, le système PicoLab peut être utilisé jusqu’à des températures de –20 deg. C.


L’alimentation du système est réalisée par une puissante batterie ayant une grande autonomie. La console de mise à feu peut alimenter, à elle seule, jusqu’à 12 boîtes de jonctions. Dans le cas d’un système à plus de 12 boîtes de jonctions, il suffit d’ajouter un bloc d’alimentation secondaire (voir description plus bas). Le système de communication bidirectionnel utilisé entre la console de mise à feu et les boîtes de jonctions valide l’état du système sur une simple pression d’une touche. La console de mise à feu vérifie le réseau de branchements entre les modules ainsi que la continuité des raccordements électriques.

Spécifications

- Système modulaire de 48 cues à 1008 cues
- Console de mise à feu autonome
- Assistance par ordinateur possible mais non obligatoire
- Alimentation par batterie
- Autonomie de la batterie de 10 heures
- Indicateur du niveau de décharge de la batterie
- Distance maximum de la console jusqu’aux boîtes de jonctions (sans bloc d’alimentation secondaire): 2000 pieds
- Distance maximum de la console jusqu’aux boîtes de jonctions (avec bloc d’alimentation secondaire): 4000 pieds
- 6 allumettes maximums en série par « cue »
- Distance maximum d’une sortie de la boîte de jonctions jusqu’à l’allumette électrique: 80 pieds
- Résolution de 0.1 seconde
- Interrupteur de panique sécuritaire
- Fabrication robuste
- Fonctionnalité automatique et manuelle pour un contrôle complet du spectacle
- Test automatique de la continuité des raccordements
- Température de fonctionnement étendue de –20 deg C à 40 deg C
- Résiste aux intempéries
- User friendly
- Interconnections rapide
- Témoin sonore à chaque boîte de jonctions durant l’armement pour plus de sécurité
- Faible coût

Console de mise à feu

Le système PicoLab est modulaire. D'abord, il y a la console de mise à feu. Elle comporte le microprocesseur pour le contrôle et la gestion du spectacle pyrotechnique. Il y a ensuite les boîtes de jonctions qui permettent le raccord des allumettes électriques au système PicoLab. Puis, le bloc d’alimentation secondaire permet de raccorder plusieurs boîtes de jonctions sur une plus grande distance. Finalement, il y a les accessoires qui permettent l’interconnections du système.

La console de mise à feu permet de programmer et de contrôler un spectacle pyrotechnique. La programmation de la console peut être faite directement sur la console ou avec un ordinateur. Étant donné qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un ordinateur sur le site du feu d’artifice pour effectuer la mise à feu, on peut réaliser la conception du feu sur une station de travail normal. Il n’est pas nécessaire d’avoir un portable pour travailler avec le système PicoLab. Le système PicoLab est très sécuritaire. Pour éviter une mise à feu accidentelle, la console de mise à feu est dotée d’un système de mise en route par clé et par code d’accès. Ainsi, pour opérer la console de mise à feu, il faut introduire une clé et composer un code d’accès. De plus, un interrupteur de panique est installé sur la console pour interrompre instantanément le spectacle pyrotechnique en cas de problème majeur. On peut relier 21 boîtes de jonctions et une console de mise à feu sur le même réseau. Chaque boîte de jonctions possède 48 « cues ». On peut donc contrôler 1008 « cues » avec une console de mise à feu mise en réseau avec 21 boîtes de jonctions. La résolution de la console permet une programmation définie à 0.1 seconde. La durée d’un feu d’artifice peut s’étendre jusqu’à 99 minutes et 59.9 secondes. La mémoire non volatile de la console de mise à feu permet de garder en mémoire la programmation du feu sans aucune alimentation. Le logiciel installé sur la console de mise à feu est très convivial et très flexible. À partir d’une seule commande, il est possible d’effectuer un test de continuité sur toutes les allumettes électriques programmées. On peut faire le même test manuellement, sur une allumette électrique à la fois. Durant une mise à feu automatique, il est possible de faire une pause à tout moment. Durant la pause, il est possible d’avancer pas à pas dans la programmation. Par exemple, il est possible d’initier une mise à feu dans le mode automatique, de faire une pause, de faire sauter un ou plusieurs « cues » manuellement (par une simple pression d’une touche), et de continuer la mise à feu dans le mode automatique.

Boîte de jonction

La boîte de jonction permet de raccorder les allumettes électriques au système PicoLab. Une boîte de jonction possède 48 « cues ». Tous les « cues » peuvent activer six allumettes électriques connectées en série. On peut donc raccorder jusqu’à 288 allumettes, sur une seule boîte de jonctions. La majorité des modèles d’allumettes peuvent être utilisés avec le système PicoLab. Les allumettes électriques peuvent être installées à une distance de 80 pieds de la boîte de jonction. Il y a trois indicateurs sur la boîte de jonction qui signale au technicien l’état de la boîte de jonction. Un témoin lumineux vert indique au technicien que le système est alimenté et communique bien avec la console de mise à feu. Un témoin lumineux rouge indique au technicien que la boîte de jonction est alimentée et armée. Un témoin sonore est activé au moment de l’armement des boîtes de jonction pour signaler, aux personnes près de la boîte de jonctions, la présence d’un danger. La longueur du câblage séparant les allumettes électriques de la boîte de jonctions dépend du nombre d’allumettes utilisées par « cue ». Le tableau ci dessous montre la longueur maximum du câblage en fonction du nombre d’allumettes électriques (raccordées en série) utilisées par « cue ».

Nombre d'allumettes branchées en série Longueur maximum du fillage
(fil AWG #24 solide)
1
80
2
70
3
65
4
55
5
50
6
20

Bloc d’alimentation secondaire

Un système complet peut contenir 21 boîtes de jonctions. La console, à elle seule, peut alimenter 12 boîtes de jonctions. Si un système requiert plus de 12 boîtes de jonctions, il est nécessaire d’utiliser un bloc d’alimentation secondaire pour alimenter les autres boîtes de jonctions. Un bloc d’alimentation secondaire contient le même type de batterie que celle utilisée dans la console de mise à feu. Donc un bloc d’alimentation secondaire peut alimenter jusqu’à 12 boîtes de jonctions. Il existe aussi un autre cas où le bloc d’alimentation secondaire peut s’avérer nécessaire. Lorsque la distance à couvrir entre la console de mise à feu et la boîte de jonction dépasse 2000 pieds, les pertes dues au câble deviennent trop importantes. Il est nécessaire d’ajouter une source d’alimentation secondaire qui fournira suffisamment de puissance aux boîtes de jonctions.

Accessoires

Il y a plusieurs accessoires qui rendent le branchement plus facile. Évidemment, il y a les câbles de communication utilisés pour raccorder la console de mise à feu à toutes les boîtes de jonctions. Les câbles de communication sont disponibles en plusieurs longueurs. Soit : 10, 25, 50, 100, 200, 500 et 1000 pieds. Les câbles de 100 pieds et plus sont fournis avec un dévidoir qui permet une installation rapide et pratique. Il y a aussi le répartiteur à deux sorties qui permet de créer un deuxième embranchement. Le répartiteur à deux sorties est utilisé dans une configuration de feu qui n’est pas linéaire. Il sert aussi à ajouter une autre ligne de communication. L’adaptateur d’extension sert à raccorder deux câbles bout à bout pour pouvoir parcourir une plus grande distance. Par exemple, il est possible d’utiliser l’adaptateur d’extension pour mettre bout à bout deux câbles de 1000 pieds et ainsi obtenir un câble de 2000 pieds